Le lait et ma santé

Vous vous êtes jamais demandé pourquoi nous buvons du lait… de vache?

J’entends dire : » Voyons, c’est naturel de boire du lait de vache. Tout le monde fait ça! »

Est-ce parce qu’on s’est jamais posé la question? Qu’on le boit depuis des lunes, à même le biberon? Plusieurs millions de dollars sont investis en publicité à la télévision qui visent surtout les enfants, consommateurs de demain, dans les écoles, auprès des médecins pour nous inciter à boire du lait pour ces soit-disant nutriments. On nous répète que c’est une bonne source de calcium et de protéine! Pour la santé des os, pour devenir grand et fort! Et les côtés négatifs de la consommation de lait, tu connais?


 

Plusieurs études ont mis le point sur le côté obscur du lait.

Et l’éthique? Je t’invite à regarder cette article!

Les recommandations officielles sont biaisées

01 _0.jpg

Les recommandations officielles du gouvernement de consommer au moins 3 produits laitiers par jour sont établies par un comité d’expert de santé. Ce comité est composé d’une trentaine de personnes, dont au moins 19 sont directement affiliées à l’industrie laitière (Danone, Nestlé, etc.). Difficile de boire les paroles d’entreprises qui existent grâce à notre consommation de produits laitiers et qui se voit le chiffre d’affaire augmenter plus la demande est élevée. Prenons exemple, Danone. Son chiffre d’affaire net en 2015 est un peu plus de 17 705 millions de dollars canadiens.

L’homme est la seule espèce à consommer du lait d’une autre espèce à l’âge adulte

humain-lait-vache.jpg

L’espèce humaine a survécu et évolué pendant 7 millions d’années sans aucun produit laitier, se nourrissant de lait maternel uniquement dans sa petite enfance. Sur les squelettes des hommes préhistoriques, on ne trouve trace d’aucune des maladies osseuses connues aujourd’hui.

Les produits laitiers sont apparus il n’y a que 10.000 ans dans notre histoire ce qui est, à l’échelle de l’évolution, très récent.

Le résultat de ces millions d’années d’évolution sans lait ? 75% de la population mondiale est intolérante aux produits laitiers à l’âge adulte. L’homme est la seule espèce sur Terre qui consomme le lait d’une autre espèce à l’âge adulte.

Les pays qui consomment le plus de lait ont le plus de fractures

lait-jeune-fille-Arman-Zhenikeyev-Thinkstock-125954603-256329_371x268

En 2002, l’Organisation Mondiale de la Santé reconnait elle-même un paradoxe du calcium. Les pays qui consomment le plus de produits laitiers au monde (les pays scandinaves-occidentaux) ont les os les plus lourds, sont les plus grands, et ont le plus de fractures du col du fémur.

À l’inverse, les populations d’Afrique et certaines d’Asie qui consomment le moins de produits laitiers affichent une santé osseuse parfaite, avec des taux de fracture les plus bas qui soient. Ce n’est pas une coïncidence.

-Ah c’est que dans les pays scandinaves c’est moins ensoleillés. Il manque de vitamine D!

Il est vrai que la vitamine D est essentielle dans la fixation du calcium par nos os. Les scandinaves ont certes moins de vitamine D que les autres populations de la planète des contrées plus ensoleillées.

Pourtant, les Australiens qui profitent d’un ensoleillement très fort toute l’année ont les même taux de fracture que nos amis scandinaves. Le soleil n’explique rien, la consommation des laitages oui.

Les produits laitiers modernes sont pires que tout

im-not-a-veau-soyons-moins-lait_1000-950x333.png

Les produits laitiers d’aujourd’hui sont très loin de ressembler (sauf la couleur !) à ceux que buvaient vos parents ou grand parents.

Aujourd’hui, le lait de vache contient une soupe d’hormones sexuelles (œstrogène et progestérone) qui favorise les cancers de l’utérus et celui du sein, en plus des antibiotiques et pesticides.

On retrouve dans le lait de vache, une substance qui bien stimuler la production d’une hormone appelée IGF-1 pour faire grandir le veau, qui va peser plus de 300 kilos un an après sa naissance. L’IGF-1 est un facteur de croissance qui va booster la prolifération (ou la multiplication) de vos cellules. Vous allez grandir, sauf que… L’IGF-1 développe toutes les cellules de l’organisme, même les pré-cancéreuses et les cancéreuses. C’est ainsi que certaines études ont relié la consommation de laitage à la survenue du cancer de la prostate chez l’homme ou des ovaires chez la femme.

Finalement, tous les pesticides et engrais chimiques utilisés dans les fourrages des vaches se retrouvent dans le lait que vous buvez.

Le lait peut causer le diabète de type 1

insulinpen_dmitry_lobanov_fotolia__0.jpg

Le lait de vache contient de l’insuline bovine très similaire à celle de l’homme. Mais suffisamment pour que notre système immunitaire ne la reconnaisse pas et l’attaque avec des anti-corps. Ces mêmes anti-corps ne feront ensuite pas la différence entre l’insuline bovine et la nôtre.

Le résultat ? Une maladie auto-immune, nos anticorps détruisent les cellules bêta du pancréas, l’insuline n’existe plus. Vous êtes diabétique de type 1, la forme la plus grave du diabète.

Le lait contribue à acidifier l’organisme, ce qui fragilise les os

ccccc.jpg

Il est maintenant prouvé que notre surconsommation de protéines animales et de sel acidifient notre organisme qui compense en récupérant des « tampons » un peu partout dans notre corps.

Lequel est le plus utilisé ? Des citrates de calcium, celui de notre squelette ! Oui, trop de sel, trop de viande, dégrade votre squelette. Comble de l’ironie, les produits laitiers font dramatiquement chuter les concentrations de vitamine D, cette même molécule qui nous aide à fixer le calcium !

Le lait riche en gras

Techniquement, le lait de vache c’est de la graisse en suspension dans de l’eau. Le lait de vache est un produit gras qui contient essentiellement des acides gras saturés à grosses molécules lipidiques. Qui dit saturés, dit à consommer en modération sinon il existe un risque d’obésité et de maladie.

Le lait élève le cholestérol sanguin et les graisses du sang parce qu’il contient du cholestérol et des graisses polyinsaturés.


Les effets néfastes du lait

« Le lait est un aliment indigeste pour la plupart des êtres humains et les produits laitiers ont un effet encrassant pour l’organisme. Par conséquent, ce dernier développe des symptômes liés à leur consommation. Les symptômes les plus fréquents sont cutanés (acné, eczéma, psoriasis), ORL (rhinites, bronchites) et articulaires (douleurs au niveau des articulations). Ces problèmes diminuent considérablement lorsque le lait est supprimé de l’alimentation.

Pour finir en beauté avec les produits laitiers, je vais évoquer la pathologie la plus redoutée, le cancer. Plusieurs études ont maintenant clairement montré un lien entre la consommation de produits laitiers et le développement du cancer. Ce sont des chercheurs de la prestigieuse école de santé publique d’ Harvard qui furent les premiers à mettre en avant ce lien. Le lait de vache contient sept facteurs de croissance quand le lait maternel, normalement seul lait que devrait absorber l’homme, en contient trois. Ces facteurs de croissance stimulent la prolifération cellulaire. Le lait est un concentré de croissance qui permet aux petits mammifères de grandir très rapidement. Une tumeur correspond à un tissu en pleine croissance. Le concentré de croissance du lait contribue au développement au moins de certains cancers. » – Dr. Raphaël Perez

Pour voir en savoir plus sur la conception du lait, l’éthique, les alternatifs du lait de vache  et les aliments riche en calcium, clique sur l’article ci-dessous.

Article dans le même domaine: Les usine à lait